24 octobre 2014

Les cinés d'octobre

Magnifique film de Bonello sur la solitude de l'artiste génial et l'industrialisation de la mode. Ulliel tient son plus grand rôle (il a joué dans d'autres films avant?! ahem!), Garrel est génialement vénéneux (et que ça fait du bien de le voir dans un autre rôle que ceux des films de Christophe Honoré!). Un grand film, un grand metteur en scène! Difficile d'échapper au matraquage médiatique autour de Dolanlejeuneprodigede25ansquiadéjàfait5films... (pour info: Orson Welles avait 25 ans quand il a réalisé Citizen Kane!). Un bon... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 12:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 juillet 2014

Paris, Texas

Travis, Jane et Hunter. Le carré blond de Jane. Son pull angora rouge. La casquette rouge de Travis. La blondeur de Travis. Les grands espaces de l'Amérique. Les grands espaces du couple. La guitare de Ry Cooder. Ma mère qui revient bouleversée par ce film de Wenders. Palme d'or à Cannes. 1984. Ma mère qui parle très souvent de ce film lors des dîners, des déjeuners, j'ai 9 ans. Je n'ai pas encore vu le film. Il faudra attendre les années 90 pour le découvrir, pour comprendre pourquoi ma mère était bouleversée. Je le suis à mon... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 10:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 mai 2014

I Cannes!

  La Chambre Bleue, le roman de Simenon adapté par Mathieu Amalric pour commencer! Le mari, la femme, la maîtresse et son mari...le crime.passionnel. Un film que j'ai trouvé froid pour parler de la passion amoureuse qui mène au geste fou. De bons acteurs mais je n'ai pas trouvé l'émotion qu'a suscité La femme d'à côté de Truffaut... On est loin de la virtuosité et de la mise en scène de Tournée, le précédent film d'Amalric.    Deux jours, une nuit des frères Dardenne: implacable, bouleversant. Le monde du... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 22:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
19 février 2014

Trois séances

Un beau film en noir et blanc, aux cadrages étudiés entre ombre et lumière, sur les démons de la Pologne: catholicisme, antisémitisme et communisme. Deux rôles de femmes, dans les années 60, que tout oppose mais que la vie va unir autour du souvenir et de la vérité. Ida de Pawel Pawlikowski avec Agata Trzebuchowska et Agata Kulesza.   Direction le Japon au début du XXème siècle pour l'ultime film de Miyazaki. Un biopic inspiré de l'aviateur italien Giovanni Caproni (déjà présent dans l'oeuvre du maître avec Porco Rosso!).... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 10:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 janvier 2014

Tel père, tel fils

Un très très beau début d'année-ciné avec le film japonais de Hirokazu Kore-Eda, Tel père, tel fils. Deux familles, que tout oppose, vont voir leurs vies se percuter quand l'hôpital, où leurs fils sont nés six ans plus tôt, leur annonce que leurs bébés ont été échangés... Un film magnifique sur la filiation où les enfants sont prodigieusement filmés dans leurs jeux, leurs rires, leurs regards, leurs silences... Une mention spéciale au petit Keita, absolument irrésistible. Et surtout un film où l'on voit la naissance d'un père.... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 09:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 décembre 2013

Guillaume...

Oh la déception! Guillaume Gallienne est un excellent comédien mais pas un cinéaste. Pourquoi a-t-il décidé d'adapter pour l'écran son spectacle? Guillaume Gallienne joue très bien sa mère mais on doit en avoir 15 mn dans le film. Un film poussif, qui ne m'a pas fait rire. Un film tué par la promo... aucune surprise, des scènes pathétiques comme celles de la thalasso en Allemagne... Je me suis mise à table mais le repas était lourd. Les garçons et Guillaume, à table! de et avec Guillaume Gallienne.
Posté par anC75 à 12:44 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

14 octobre 2013

La vie d'Adèle

Bouleversant!  Une Palme d'or méritée! Abdellatif Kechiche signe une oeuvre magnifique sur l'éclosion d'une adolescente en femme, sur une histoire d'amour qui va être sacrifiée par l'histoire socio-culturelle des deux amoureuses. Une révélation absolue: Adèle Exarchopoulos. Elle est de tous les plans, elle mange, elle dort, elle rit, elle pleure, elle aime, elle doute, elle cuisine, elle se démène, elle veut bien faire, elle jalouse, elle chante, elle danse, elle est sublime, elle jouit, elle transmet, elle assume, elle est... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 09:17 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
12 septembre 2013

Rentrée ciné

Victime d'une injustice, a-t-on le droit de se faire justice? Tel est le thème de Michael Kohlass. Un film intense, magnifiquement filmé. Les lumières, la Nature sont de chaque image. Mads Mikkelsen est incroyable de charisme et de beauté. Denis Lavant en Luther pose les questions existentielles et philosophiques à Michael. Un de mes films préférés de cette année. Michael Kohlass d'Arnaud des Pallières.   Retour au XXIème siècle avec Tirez la langue Mademoiselle! Un joli film, tourné dans le XIIIème arrondissement de mon... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 21:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 juillet 2013

Frances Ha

J'y allais pourtant avec plaisir voir ce film qui se passe à NYC et qui raconte les péripéties de Frances, une presque trentenaire paumée dans la ville, dans son coeur (elle est "incasable"), au boulot (elle veut être chorégraphe), sans le sou et ayant une relation fusionnelle assez flippante avec sa meilleure amie Sophie. J'ai vite ressenti un agacement face à l'héroïne, des dialogues qui n'en finissent pas et qui ne m'ont pas fait rire, des clins d'oeil plus qu'appuyés à la Nouvelle Vague et Léos Carax... tout cela fait un énorme... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 10:51 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
28 mai 2013

Parodique

Un scénario et des dialogues qui doivent tenir dans un mouchoir de poche et cette impression à la longue assez désagréable de voir un David Lynch mais on est loin de l'angoissant Lost Highway, un Tarantino mais sans les dialogues jubilatoires et l'énergie de Kill Bill, un Wong Kar Waï mais sans la virtuosité d'In the mood for love... Bref j'ai trouvé que Refn est passé à côté de son sujet! Même la chaleur et l'ambiance moite de Bangkok et les gouttes de sueur de Ryan Gosling (mais qu'on le fasse parler cet homme!) n'ont pas sauvé ce... [Lire la suite]
Posté par anC75 à 09:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]